Filtrer par

Prix

  • 5,00 € - 27,00 €

Couleur

Appellation

Millésime

Biologique

Biodynamique

HVE

Vin de vigneronne

Contenance

Sud-Ouest

Le vignoble du Sud-Ouest valorise de mieux en mieux ses terroirs avec des vignerons talentueux qui expriment les styles variés entre l'influence de la mer et de la montagne. 

17 produits.

Affichage 1-12 de 17 article(s)

Filtres actifs

Affichage 1-12 de 17 article(s)

À l’ombre des voisins bordelais, les vins du sud-ouest ont eu un peu de mal à se faire une place au soleil ! Vins authentiques et de caractère à l’accent un peu rocailleux, ils ont longtemps séduit une clientèle essentiellement locale.

C’est surtout à ses célèbres Eaux-de-vie, l’Armagnac et le Cognac, que la région a acquis une certaine noblesse. Pourtant, sa situation au carrefour de nombreux cours d’eau et sur la route de Saint-Jacques-de-Compostelle, ponctuée de monastères, a facilité le développement des vignes.

Le vignoble aux 300 cépages

Ce vaste vignoble s’étend des Pyrénées à l’Atlantique jusqu’aux contreforts du Massif central. Il réunit ainsi des terroirs très différents liés à une grande variété de sols, de climats et de cépages locaux aromatiques. Parmi les 300 référencés, 120 sont entièrement autochtones ! Ils donnent naissance à des vins uniques, d’une grande diversité et assez typés. En rouge, la négrette apporte de l’élégance et des arômes de fruits noirs au fronton. En blanc, le petit et le gros manseng confèrent au jurançon ses notes d’agrumes, de fruits confits et d’épices douces.

Des vins de caractère

Avec la générosité qui le caractérise, le sud-ouest produit de tout ! Rouge, rosé, blanc sec et moelleux, effervescent et spiritueux. Il faut croire que la cuisine riche et réconfortante du sud-ouest est née pour répondre à ces vins rouges de caractère, tanniques et puissants. Avec un Madiran de Château Montus, un Bergerac ou un Cahors, l’accord est parfait ! Quant aux notes exotiques d’un Irouléguy, elles répondront à la finesse d’un plateau de fruits de mer. De leurs côtés, armagnac et cognac, à nouveau “tendance”, redonnent un coup de projecteur sur la région.

Et le cahors, alors !

Il revient de loin… Surnommé le vin noir à cause de la couleur ébène apportée par son cépage, le malbec, il avait conquis les tables de François Ier et du tsar Pierre Le Grand avant de servir à colorer les vins de Bordeaux. Autant dire qu’il avait mauvaise réputation… Depuis une vingtaine d’années, certains vignerons lui redonnent ses lettres de noblesse.

Le saviez-vous ?

Henri IV a participé à la notoriété du jurançon en choisissant ce vin moelleux lors son baptême dans l’église de Saint-Jean-de-Luz. Il a ensuite eu sa place à la table des plus grands.